Archives › Rétroviseur, manifestations passées

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 22 septembre 2012

Balade d'automne

Voici une balade de (re)mise en selle. Promenade facile, 1 heure de pédalage entre 10h et midi. Oui, oui, il y aura donc toute une heure pour muser, faire le tour du lac pour les plus en forme, goûter, causer, se rencontrer. Un balade d'automne quoi.

Dimanche 14 octobre 2012 à 10h Place du docteur Rozier.

 

mercredi 19 septembre 2012

Assemblée Générale Annuelle: mardi 20/11/2012

L'AG annuelle de l'association aura lieu le mardi 20 novembre, à la salle du Bosquet (salle de Crest'actif se trouvant en arrière de la halte garderie et du dojo), coté rivière. Venez nombreux vous exprimer sur la vie de l'association, et surtout sur son futur. Début à 20 heures ... installation à 19h30. En 2e partie, présentation de vos meilleures balades à vélo, circuits préférés, voies vertes ... et agapes avec les produits à manger ou boire que chacun aura apporté.

vendredi 8 juin 2012

Hervé Mariton (UMP) répond à notre interpellation

Nous avons sollicité les différents candidats de la circonscription de Crest au sujet de la place du vélo dans la ville. Voici la réponse d' Hervé Mariton (UMP) :

Monsieur,

J'ai lu avec attention votre courrier et je suis d'accord avec l'essentiel des mesures que vous préconisez. Vous aurez observé que des progrès (sans doute insuffisants) ont été réalisés à Crest. Je reste cependant perplexe quant à l'évolution de la liaison Crest-Aouste qui me parait conçue au minimum.

Bien cordialement

Hervé MARITON

lundi 4 juin 2012

Delphine Petit (EELV) candidate aux législatives, répond à notre interpellation

Nous avons sollicité les différents candidats de la circonscription de Crest au sujet de la place du vélo dans la ville. Voici la réponse de Delphine Petit (EELV)

Objet : pour une politique nationale en faveur du vélo.

Pont de Barret le 29 mai 2012

Monsieur, comme vous le savez, le parti au nom duquel je me présente à cette élection est un des seuls qui de longue date lutte pour la promotion des modes de transports doux. Pionniers dans ce domaine, nous avons intégré ces thématiques depuis longtemps dans notre programme (auquel je vous renvoie pour plus de détails : http://eelv.fr/le-projet-2012-definitif/).

Je précise que je ne suis pas experte dans ce domaine et que vos propositions me seront utiles.

Cependant, mes convictions me portent vers des méthodes basées sur la concertation afin d’œuvrer pour une nouvelle approche de la politique. Aussi, toutes les propositions, quelqu'en soient le domaine, portées par des associations telles que les votre enrichissent le débat et nous permettent de faire des propositions étayées et basées sur votre expertise.

Nous sommes en accord avec les propositions que vous me soumettez, et soyez assuré qu'elles nous serviront pour élaborer des propositions propres à faire la promotion de l'utilisation du vélo, en mettant comme priorité le partage de la rue et de la route, la sécurité et l'intermodalité, avec un dialogue avec toutes les parties prenantes.

J'en profite pour vous remercier, vous et vos militants pour le travail que vous faites au sein de votre association et qui nourrit nos débats pour élaborer des propositions novatrices.

Espérant avoir répondu à vos attentes, et restant à votre disposition, je vous assure de mes sentiments les meilleurs.

Delphine Petit

Corinne Morel Darleux (FDG) candidate aux législatives nous répond

Nous avons sollicité les différents candidats de la circonscription de Crest au sujet de la place du vélo dans la ville. Voici la réponse de Corinne Morel Darleux (FDG) :

Die, le 1er juin 2012 Bonjour, Merci de votre interpellation sur la place du vélo dans la ville ! Le Front de Gauche avait répondu en mars dernier au Club des Villes et Territoires Cyclables sur le même type de questions. Vous en trouverez la réponse ci-jointe, avec une introduction de Jean-Luc Mélenchon. Je vous indique également que des réponses transversales ont été apportées par le Front de Gauche Transports aux questionnaires de la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT), à l'association Transport Développement Intermodalité Environnement (TDIE) ou encore sur la violence routière, qui rejoint les risques encourus par les cyclistes. Toutes ces prises de position sont disponibles sur le site du Front de Gauche : http://www.placeaupeuple2012.fr/reponse-du-front-de-gauche-des-transports-a-la-fnaut/ Vous soulignez, à raison, la place du vélo dans notre société et ses ambitions d'évolutions futures pour une part modale de 15% des transports en 2020. Objectif déjà atteint par certains pays européens comme la Hollande, réussissant la transition du déplacement urbain par différentes mesures éducatives, fiscales et de campagnes de communication comme vous le préconisez également pour le territoire français. La "conscientisation" mature du vélo au coeur de notre société s'organise par la coordination de vos grandes associations nationales comme la FUBicy, portant les thémes majeurs de l'adéquation de l'espace urbain (aujourd'hui essentiellement axé sur l'automobile) pour le cycliste, sa sécurité ou des conséquences bénéfiques sur la santé apportée par une pratique régulière du cyclisme. Nous avons bien pris en considération que ce questionnaire fait suite à l'impossibilité de parvenir à un accord avec le gouvernement précédent, sur le Plan National Vélo de janvier 2012. Les orientations politiques de Monsieur Thierry Mariani, Ministre chargé des transports allant davantage sur la réalistation d'autoroutes et de Lignes à Grandes Vitesses, que sur des aspirations écologiques et ses modes de transports doux. Concernant la 3éme circonscription de la Drôme, vous conviendrez que le territoire faiblement urbanisé, doit de fait prendre davantage en compte l'espace étendu inter-cités. L'aspect touristique de cette circonscription oblige à penser le cyclisme de loisir dans la charte cyclable préconisée, mais pas toujours appliquée, par la FFCT. Par chance, le département de la Drôme organise autour du grand projet Rhône-alpes, Biovallée, l'objectif de valoriser la Vallée de la Drôme et le Diois en éco-territoire avec la volonté de multiplier les efforts dans le domaine des transports propres, le covoiturage, la création de véloroutes et voies vertes. Il est à souligner également l'existence d'autres projets : Le Léman à la mer, la vallée de l'Isère de Grenoble à Valence, ou plus local comme les voies vertes de la Vallée de la Dôme à Die, de la Vallée de l'Eygues, qui sont autant portés par le Front de Gauche, EELV, que le Parti Socialiste. Projets aujourd'hui hélas freinés par l'inertie du député sortant UMP Hervé Mariton, s'opposant à Biovallée. Vous noterez une nuance supplémentaire pour le Front de Gauche, de par nos positions intégrant totalement l'écologie au coeur de son programme politique "L'Humain d'abord", avec son choix d'augmenter sur notre département le maintien ou la réouverture de gares locales, dans le souci de diminuer les besoins de déplacements routiers. Mais surtout notre volonté d'organiser méthodiquement le tranferts de transport de marchandises de la route vers le frêt ferroviaire et fluvial, afin de réduire toutes les nuisances et risques occasionnés par la multiplication des camions et maintenant "mégatonnes" sur nos routes, contrairement aux engagements du Grenelle. Voilà qui permettrait de diminuer considérablement les risques d'accrochages de cyclistes sur les grands axes fréquentés non seulement sur l'A6, mais aussi sur toutes les départementales et routes limitrophes empruntées par les transporteurs et les automobilistes, notamment lors des forts ralentissements que nous connaissons en période estivale. La fluidité de la circulation favorise la sécurité et la liberté des clubs cyclistes trés présents sur notre circonscription (Cyclos Nyonsais, U.S.C. Cyclotourisme, ...) mais également les nombreux autres clubs français et étrangers en vacances ou transit, ou encore les colaires engagés dans la TDV (traversée de la Drôme à vélo). Le Front de Gauche est par ailleurs favorable à la participation de la FFCT, via son Livre Blanc, comme conseil à l'évolution de nos villes en villes vélotouristiques, et au développement de pédagogies adaptées tous publics. En tant qu'animatrice nationale du Front de Gauche sur la planification écologique, et en tant que candidate aux législatives du Front de Gauche, Je m'engage, si je suis élue Députée, à défendre à l'Assemblée Nationale les modes doux de déplacement et tous les moyens permettant tout à la fois de réduire les besoins de circulation de camions et de véhicules individuels, de combiner exigences sociales, droit à la mobilité et impératif environnemental, toujours dans le souci de l'intérêt général. Amitiés militantes Corinne MOREL DARLEUX Candidate du Front de Gauche – PG aux élections législatives, 3e circonscription de la Drôme

Réponse de Jean-Luc Mélenchon au Club des villes et territoires cyclables. Monsieur le Président, Je vous remercie de votre courrier. Vous m’interpelez sur la place que le Front de Gauche entend donner au vélo dans la société. L’usage du vélo sera encouragé dans le cadre de la planification écologique que nous voulons mettre en oeuvre pour faire bifurquer nos modes de production, de consommation et d’échange dans un sens respectueux des écosystèmes. C’est pourquoi, j’ai demandé au Front de Gauche de la planification écologique de répondre avec précision à votre courrier. Ce sont leurs réponses que vous trouverez jointes. Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sincères salutations. Jean-Luc Mélenchon Réponse du Front de Gauche La Planification écologique que propose le Front de Gauche vise à plusieurs égards à développer l’essor du vélo. Nous voulons : Développer massivement les transports publics collectifs de proximité. Cela aura un impact direct sur l’utilisation du vélo pour se connecter aux différentes gares et arrêts. Relocaliser la production des biens socialement utiles et écologiquement soutenables. Il nous semble important de favoriser la production de vélo en France à hauteur des ventes faites. Aujourd’hui, l’industrie française du cycle ne peut répondre qu’à un quart à peine des ventes totales de vélos en France. Que les citoyens se réapproprient les choix politiques notamment en termes d’aménagement du territoire et de politique de la ville. Lancer une nouvelle politique d’aménagement du territoire qui favorise le développement de villes à taille humaine, où le vélo aurait donc toute sa place. Nous ne pouvons donc qu’adhérer à une large partie de vos propositions qui visent à renforcer la place du vélo dans les dynamiques des politiques publiques. Du point de vue financier tout d’abord, plusieurs mesures ont attiré notre attention. Nous savons effectivement l’importance de permettre le développement du vélo dans le cadre des déplacements domicile-travail. Ils représentent un tiers des déplacements et conditionnent majoritairement les autres. Ils sont aussi une très bonne opportunité d’aider à reprendre contact avec le vélo et de trouver des sources de financement comme nous avons pu le constater et l’étudier. Nous avons pris connaissance avec intérêt des différentes propositions que vous formulez et des différents retours d’expérience que vous présentez. Soyez certains que le Front de gauche sera très attentif à ce que l’on étudie et que l’on choisisse celle qui est la plus efficace et profitable pour toutes les parties dans le cadre d’un programme de développement du vélo dont un volet sera à destination des salariés. Vous proposez également d’affecter 10% du budget des investissements en infrastructures routières pour le vélo. Il nous semble important que les projets de réaménagement permettent de démultiplier les infrastructures cyclables. C’est une proposition qui est donc tout à fait juste notamment du point de vue du retard pris à l’égard des cyclistes. Nous partageons également tous vos constats sur les éléments qui rendent complexe et parfois impossible l’utilisation du vélo comme moyen de déplacement quotidien ou de loisir : coupures physiques des itinéraires, risques accrus, infrastructures manquantes ou trop peu fiables, vols et stationnement etc. Une importance particulière sera donnée aux infrastructures et aux équipements : le développement des stationnement, des pistes ou voies cyclables (voies dédiés, double sens, etc.) etc. Pour autant, nous prenons garde à une affectation arbitraire qui pourrait s’avérer contre productive. L’obligation de dépenser ne nous semble pas une façon certaine de répondre aux besoins. Un plan de développement et de promotion du vélo doit être proposé avec les moyens et les financements adéquats plutôt que l’inverse. Cela s’inscrit pour nous dans le cadre de la planification écologique et de sa déclinaison à l’échelle de la ville. Il s’agit d’identifier les besoins (comme le font par exemple aujourd’hui les plan de déplacement urbains) et de proposer les réponses planifiées et financées adéquates qu’elles soient estimées à plus ou moins de 10% des projets d’aménagement. Cela permettra également de ne pas conditionner le développement du vélo aux seuls nouveaux projets et aux projets de réaménagements. Autre avantage, nous souhaitons que cette planification écologique soit un moyen central pour que les citoyens se réapproprient les décisions politiques y compris, celles qui concernent l’aménagement de leur ville et de leurs quartiers. Il nous semble que tout cela s’inscrit en fait dans la mise en cohérence des propositions que vous faites par la suite. Nous retenons notamment de vos propositions l’importance de la communication, de la sensibilisation et de l’apprentissage de la pratique et des bienfaits du vélo pour la santé autant que dans la réduction de l’occupation du « tout voiture » dans les agglomérations. Cette proposition vient efficacement en renfort du développement d’infrastructures (stationnement, réparation, etc.) et de la mise en oeuvre du Code de la rue, qui plus est dans le cadre d’une planification dans laquelle les citoyens se sont pleinement investis. Les collectivités et leurs administrés auront donc un rôle central dans l’élaboration de ce programme. Nous aurons une attention particulière à ce que les groupes d’intérêts privés ne puissent plus conditionner le développement du vélo à leurs propres activités économiques (publicités, marchés publics, etc.). Ces différentes déclinaisons d’un programme de développement du vélo s’insèrent dans un cadre général qui est celui de sortie de notre dépendance aux énergies carbonées. Il est donc pour nous important tout comme le développement du ferroutage, des transports publics, et la diminution de la prégnance de la voiture individuelle.

samedi 5 mai 2012

Fête du vélo: samedi 2 juin. Participez !

Comme chaque 1er week-end de juin, c'est la fête du vélo. Cette année un grand rassemblement de cycliste va converger vers la Via-Rhona, et la

nouvelle passerelle à vélo qui enjambe la Drôme, près de la confluence Drôme-Rhône. Vélo Dans la Ville participe !. Programme:

1/ les différents parcours Pas d’inscriptions préalables, ouvert à tous

Allex-Gare des Ramières : -11h30-12h: organisation des bénévoles , pique-nique, contrôle technique des vélos avant le départ par Titoloc’(Vélocyste de Crest), ; ouverture du site à 13h - départ à 13h, rejoint par les clubs cyclo de la vallée de la Drôme, pour un départ groupé. - Parcours vers Livron: modification du parcours/ 2011 : longer le château de la Rolière pour éviter la grande montée et la descente dangereuse du vieux Livron (donc un peu plus court et moins de montée). Un parking se trouve près du lieu de rassemblement à Domazane (cf. carte), ou il y aura possibilité de stationner des voitures particulières, ce sera également le lieu de départ pour les retours en bus vers la Gare des Ramières.

Valence : Départ du Kioque Peynet vers 9h30, et pique-nique à la passe à poissons aux alentours de 13h-13h30.

Montélimar : Départ vers 9h30, et pique-nique à la passe à poissons aux alentours de 13h-13h30. A voir pour le retour ou l’aller en train, selon la direction du vent notamment.

2/ organisation du parcours au départ de la Gare des Ramières

- Christophe Cuoq de Titoloc’, ferme le convoi à vélo pour réparer les crevaisons éventuelles ; ainsi qu’une fourgonnette de la CCVD, qui prévoira quelques vélos en dépannage. - Des talkies walkies prêtés par la CG26 seront distribués aux bénévoles, ainsi que des gilets jaunes de la fête du vélo.

3/ Point de rassemblement - animations le point de rassemblement sera à la passe à poissons à Livron (coin pique-nique).

Programme entre 15h et 18h :

Sur la passerelle de la Drôme : - point d’observation des oiseaux, avec les animateurs de la Gare des Ramières. Nous serons sur une zone protégée Natura 2000.

A la passe à poissons : - Démonstration de vélocistes (Titoloc’, Michel Morin, Carbone zéro) - animation pour les enfants (ballons, maquillage) - animation musicale par l ‘école de musique de Livron - panneaux du CG 26, sur la ViaRhôna

Ravitaillement en jus de fruits et eau, assuré par la CCVD ; tables et chaises fournis par la mairie de Livron.

4/Rôle de VDV Comme l'an dernier, notre participation consiste en :

  • promotion et diffusion de l'information sur la fête du vélo .... diffusez, diffusez ...!
  • participer comme bénévole à l'accompagnement des cyclistes depuis la Gare des Ramières jusqu'à la confluence Drôme-Rhône.

Rappel: prochaine réunion mensuelle de VDV le mardi 15 mai , à Crest'actif, 20h30.

jeudi 5 avril 2012

Bilan de la bourse aux vélos

Bourse2912

Voici un petit bilan, photographique par Jean-Michel, les chiffres par Éric. 97 dépôts, 64 ventes... Un beau résultat, bravo à tous et à chacun ! Nous ferons un bilan "opérationnel" pour faire aussi bien ou encore mieux l'an prochain. Il y a eu 34 adhésions à VDV, des gravages de vélo, quelques livres vendus.

Nos prochaines dates: La réunion mensuelle du 3ème mardi d'avril, est décalée au 4ème mardi (24 avril ).

ANNULATION de la balade à vélos du 8 avril

La balade initialement prévue le 8 avril (deuxième dimanche d'un mois pair) ne pourra avoir lieu, faute d'adhérents pour l'encadrer. Si vous aussi, vous trouvez que c'est vraiment dommage, rejoignez-nous. Bon week-end.

mercredi 8 février 2012

BOURSE AUX VÉLOS, samedi 24 MARS


Bourse aux Vélos annuelle de l'association.

Samedi 24 mars
Lieu : cour de l'école Royannez, 26400 CREST (accès par la rue Chandeneux) (ATTENTION : exceptionnellement, en raison des travaux dans le centre ville, la bourse n'a pas lieu cette année dans la cour de l'école Dumont, mais dans la cour de l'école Royannez, à 200 m de là).
Dépôt des vélos à vendre à partir de 08h30, entrée des acheteurs à partir de 09h30. Fin à 15h. Pour les vendeurs, se munir d'une pièce d'identité (et si possible d'une preuve de propriété du vélo à vendre).
ANTIVOL : vous pourrez ce jour là faire le MARQUAGE BICYCODE de vos vélos, immatriculation des vélos. Donnez une chance à votre vélo de vous retrouver en cas de perte ou vol ! (plus d'infos ? : www.bicycode.org)

mardi 7 février 2012

Prochaine Balade : 12 février !! ANNULÉE !!

Ballade à Crest
ANNULÉE EN RAISON DES CONDITIONS MÉTÉO DÉFAVORABLES Dimanche 12 février 2012
Une vingtaine de km tranquilles à partager le dimanche matin, départ à 10h devant la mairie. Balade accessible à tous, grands et petits. Nous préparons le circuit. Chacun voyage sous sa propre responsabilité.

VDV organise une ballade à vélos ouverte à toute la population chaque 2ème dimanche des mois pairs. Cette ballade reliera Crest à une destination qui sera bientôt précisée, aller et retour par des chemins et petites routes. Départ 10h devant la Mairie (place Maurice Rozier), retour pour midi. Nous rappelons que chacun circule sous sa propre responsabilité, doit respecter le code de la route et que le port d'un casque est utile. Pour toute information, contacter Arnaud au 06 87 19 76 10, ou Jean au 04 75 40 65 32.

Le parcours est décrit précisément ici : cliquez !

L'objectif est de passer un bon moment à vélo, de redécouvrir notre région, les petits chemins et coins insolites. Permettre à chacun de faire une promenade en groupe, ce que certain n'osent pas encore faire seul par manque d'habitude, crainte des voitures...

la pratique du vélo favorise une bonne santé en stimulant le système cardiovasculaire, respiratoire, l'équilibre. Nous vous attendons donc nombreux, avec le soleil et la bonne humeur !

- page 2 de 5 -